Témoignages

Retour à l'emploi et témoignage de Charles

Chère Zana, Cher Grégoire,

 

 

Je ne pourrai donc finalement pas me joindre à vous pour la plénière de Lundi, comme je l’avais espéré.

Tout a été très vite, à peine 3 semaines entre la publication de l’annonce et mon démarrage dans l’entreprise.

Il faut dire qu’il s’agit d’une structure très courte, d’une PME dans la prestation logistique et transport.

J’y occupe le poste de directeur logistique pour un entrepôt basé à Compiègne dans l’Oise où sont stockés pour des clients, des produits de bricolage et de jardinage.

Un univers que je connais bien car similaire à celui d’OUTIROR.

Serge nous rabâchait régulièrement que pour retrouver rapidement un boulot ; il faut être mobile et parler Anglais. Je n’étais ni l’un ni l’autre.

Je me suis inscrit au TOEIC et j’ai ouvert mon champ de recherches.

Compiègne est la ville dont je suis originaire ce qui facilite grandement mon démarrage dans ce nouveau job.

Un immense merci à vous deux et à tous ceux qui s’investissent au sein de la Maison des cadres, où j’ai trouvé un support très pro au travers des ateliers mais surtout des liens forts avec les autres adhérents.

Je fais un clin d’œil particulier à la promo de janvier, au groupe Toeic, au groupe GCE et ceux de la conversation anglaise.

Après 6 mois de recherche, à la rentrée du mois de septembre, j’ai hésité à revenir à la Maison des Cadres éprouvant un peu de lassitude.

Finalement je me suis mis un bon coup de pied au c.., en effectuant une prez en plénière, en ayant une nouvelle référente et la machine était relancée.

Ce que je retiens de cette période de recherche : garder confiance, rester soi-même tout en se forçant à réaliser des petits challenges toutes les semaines.

Je suis très prudent et ouvert durant cette période d’essai qui s’ouvre car je le sais les choses évoluent vite. Je reste donc au toujours prêt comme le scoutisme me l’a appris.

Voilà les kilomètres vont nous séparer, mais je reste très unis à vous tous. Et puis il y a ce fameux réseau que j’ai appris à construire pas à pas et qui nous permettra je l’espère, de rester en contact.

 

Bonne route à tous et à très vite.

 

Charles Boussion

Retour à l'emploi Véronique

Chère Zana, Cher Grégoire, Cher Christian,

J'ai été moins présente à la MDCIL ces dernières semaines, souhaitant privilégier et me concentrer sur ma recherche de poste.

En l'espace de 10 jours, mon CV est passé entre de bonnes mains, au bon moment et tout est allé très vite.
Je vous annonce que j'embauche le 2 novembre prochain dans un cabinet AXA, en CDI.
Il s'agit d'une agence importante de la région composée actuellement d'une équipe de 5 personnes, jeune, dynamique et partageant mes valeurs.

Je suis bien évidemment très heureuse de trouver cet emploi avant l'hiver et je souhaite à chacun des adhérents de parvenir rapidement à la même situation.

En tout cas, je tenais à vous remercier tous les 3 pour votre bienveillant accueil et vos conseils, ainsi qu'à Serge et tous les adhérents qui consacrent du temps dans l'accompagnement des petits nouveaux...comme moi.

Je pense également et très fortement aux adhérents qui n'ont pas encore trouvé "chaussures à leurs pieds".
Je leur dirai de persévérer, de ne pas baisser les bras. Même si parfois le ciel est bien noir... on peut vite apercevoir un rayon de soleil et tout peut changer.

Je vous adresse à tous mes très chaleureuses salutations et je ne manquerai pas de passer vous voir dès que cela sera possible. Cela me fera un immense plaisir.

Véronique Hubert

 

Témoignage et retour à l'emploi de Virginie.

Zana, Serge,

C’est avec beaucoup d’émotion que je vous écris ces quelques mots.

Arrivée en Mai 17, je n’ai passé que quelques mois à la maison des cadres, mais quelle expérience !

Dès le début, le ton était clair : plus tu t’investis et plus cela fonctionne (et tu retournes à l’emploi rapidement). J’ai suivi ce conseil et ai participé à tous les ateliers auxquels je pouvais participer (parcours d’intégration, construction du projet professionnel, communication non violente, business modèle, prendre une décision qui a du sens, conversation anglaise), les évènements extérieurs (carnet pro, soirée Mame …), et surtout le GCE (Groupe Contact Entreprise). Toutes ces activités m’ont permis d’enrichir mes connaissances, de rester proche du monde du travail, d’être fière des réussites (avoir un rendez-vous avec un professionnel pour lui présenter la Maison des Cadres) et surtout de ne pas être seule mais dans un groupe plein de dynamisme !

Et cela a payé ! un coup de téléphone en plein mois d’Août (et oui, même à cette période cela bouge) d’une personne rencontrée au carnet pro, quelques entretiens plus tard, et je retourne à l’emploi.

Je tiens à remercier les animateurs des ateliers (Serge, Gérard, Christian, Dominique, Lydie, Karl, Dorothy et Christian), mes binômes du GCE (Annabelle et Joël) avec qui j’ai passé des moments riches en apprentissage, le tout dans une ambiance pleine de bonne humeur.

Un merci tout particulier à Jacques, mon référent qui m’a toujours posé les bonnes questions afin de me faire avancer sur le chemin de la réflexion et qui m’a accompagné tout au long de ma recherche.

Un énorme merci à Serge pour son franc-parler, ses conseils précieux et sa bienveillance ainsi qu’à Zana dont le sourire réchauffe le cœur et nous met immédiatement de bonne humeur.

La Maison des Cadres porte bien son nom de maison, et même quand on est reparti à l’emploi, on a toujours beaucoup de joie d’y retourner et d’y rencontrer d’autres adhérents.

Serge, je te souhaite une excellente retraite bien méritée, et Grégoire, je te souhaite beaucoup de réussite avec Roland pour les futurs projets de cette merveilleuse association.

A bientôt

Virginie

Témoignage et retour à l'emploi de Didier.

Chers Zana et Serge,

 

C'est avec beaucoup de plaisir que je vais quitter la Maison Des Cadres, même si c'était très agréable et constructif d'évoluer parmi vous !

Je retourne à l'emploi, dans une entreprise et un domaine d'activité qui me motivent au plus haut point. Sans l'aide de votre écoute, de vos conseils, des formations de très grandes qualités, des entraînements aux entretiens d'embauche avec Malakoff Médéric, et de manière générale de toute cette bienveillance qui émane de la Maison Des Cadres, je n'aurais pas réussi à retrouver mon niveau de compétence et de motivation aussi vite !

Je vous suis véritablement reconnaissant pour tout ce que cette belle structure m'a apporté !!!!

Je vous quitte sans vraiment vous quitter, car on ne quitte jamais un ami aussi sincère. 

Très cordialement,

 

Didier

Retour à l'emploi et Témoignage de Christine.

Bonjour Zana et Serge,

 

Un petit mot pour vous et l’ensemble des adhérents de la MDCIL.

 

Comme le sait déjà Serge puisque je l’ai sollicité jusqu’à et pendant ses vacances, je vous annonce avoir signé un CDI et démarré mon nouveau poste le 7 août dernier en tant que Responsable Administrative et Financière pour une société actuellement basée à Châtellerault mais qui déménage courant septembre à Montbazon après 18 mois d’arrêt.

 

Cette période de 18 mois je m’en souviendrai longtemps car elle fut longue, pénible avec des hauts, des bas mais aussi beaucoup de belles rencontres au sein de la MDCIL. J’ai passé d’excellents moments avec vous, j’ai pu prendre du recul, définir mes priorités, renforcer mes choix et apaiser mes doutes. En définitive, c’est le processus normal pour un retour à l’emploi mais on ne s’en rend compte qu’après et j’en suis persuadée aujourd’hui. Serge nous dit toujours qu’il faut être prêt et qu’il ne sert à rien de courir, je suis contrainte de reconnaître aujourd’hui qu’il avait raison. Faîtes votre chemin, tracez le pas à pas sans précipitation, prenez tous ce que vous pouvez prendre de positif pour vous au sein des ateliers et des rencontres que vous pourrez faire mais surtout croyez en vous, restez positif et soyez bienveillant.

 

Dans tous les cas c’est en partie grâce à vous tous que j’ai pu surmonter cette épreuve et je vous en remercie avec cependant une mention très spéciale pour Zana et Serge.

 

Je ne peux malheureusement me joindre à vous pour vous amener les traditionnelles chouquettes mais dès que j’aurai l’opportunité de venir je n’y manquerai pas bien sûr. Si toutefois Serge tu pars en retraite avant mon prochain passage, je te souhaite une excellente retraite bien méritée.

 

Je reste adhérente à la MDCIL pour le reste de l’année et bien sûr je compte bien renouveler mon adhésion sur 2018, comptez sur moi.

 

Merci à tous encore une fois et suivez votre chemin. A bientôt

 

Christine

 

Retour à l'emploi et Témoignage de Laurent.

Si Serge vous lit cette lettre c’est que ça y est, c’est fait et l’ancien joueur de Rugby vous annonce qu’il a mis l’essai du retour à l’emploi. Il me reste maintenant la transformation, mais grâce à l’atelier : « Réussir son intégration en Entreprise », je pars sur d’excellente base.

Même en Août le marché de l’emploi reste actif et j’ai signé le Mercredi 16 Août mon CDI comme Acheteur National-Sourcing des vins pour l’Enseigne Maximo qui débutera le 21 Août à Reims. Leur projet est de faire du Vin le nouveau fer de lance de leur entreprise ; un poste où se mêle expertise produit, stratégie, marketing et surtout relationnel et communication : tout un programme qui risque de m’occuper pour un certain nombre d’année. « Ça tombe rien, je n’avais rien programmé pour les 13 prochaines années » !!

Merci à toute l’équipe pédagogique et à ma référente Aurélie de L’Espinay sans qui rien n’aurait été possible. Pour les nouveaux arrivant ce discours va les surprendre car ils sont peut-être en plein doute ; mais, au sein de la maison des cadres, je me suis redécouvert grâce à la construction d’un véritable projet professionnel et à un potentiel que je ne soupçonnais même pas d’avoir.

Ce n’était pas gagné d’avance et avec le recul, que de chemin parcouru depuis Février 2017. Je me souviens de la 1ère question que j’avais posé à Zana en sortie de plénière : « je ne comprends pas, je n’arrive pas à décrocher le moindre entretien, ça doit être l’âge ? » (Même si pour Zana je ne les faisais pas, j’avais quand même 51 ans !!) et de me répondre avec bienveillance : « Cela n’a rien à voir avec l’âge mais avec ta motivation et ta préparation ». Quant à Serge, plus bavard, d’ajouter : « repose toi, prend du recul, défini tes réelles envies, travaille ton projet, écoute ce que l’on te dit, respecte les étapes que l’on te préconise et tu verras que naturellement tu feras la différence ».

Pas si simple car à cette époque, je viens de vivre un Burn out, un licenciement économique, un arrêt inexpliqué de tous mes droits au chômage et une rupture sentimentale : en 2 mots j’étais perdu et angoissé, installé au fond d’un puit et le regard que j’avais sur moi était extrêmement dévalorisant.

Mais Zana et Serge ont toujours été présent et n’ont eu de cesse de me dire régulièrement que : « le chômage n'est pas une honte. Il ne doit pas changer le regard que je porte sur moi car je ne suis pas devenu nul du jour au lendemain. Travaillez au même endroit toute sa vie deviendra exceptionnel à l'avenir. Il faut que je dédramatise le chômage, que je le prenne plutôt comme un passage pour rebondir, pour réfléchir sur mon avenir et pour me bonifier ».

Alors, j’ai écouté leurs conseils, suivi les ateliers et rapidement le travail a fini par payer. Les entretiens sont arrivés même si au début ce fut laborieux et couronner d’échecs. Mais au fur et à mesure je progressais et ils se sont enchainés les uns derrière les autres. J’ai commencé à avoir 2 entretiens par mois, puis 2 entretiens par semaine, pour finir par avoir le choix entre 3 postes !! « Ne vous inquiétez pas, soyez patient et si vous suivez leurs conseils, cela vous arrivera également ».

Ce que m’avaient prédit Zana et Serge quelques mois plus tôt est arrivé. A l’époque je ne comprenais pas ce qu’ils me disaient car je ne croyais tout simplement pas en moi !!

Mon passage au sein de la Maison des cadres m’a permis de me ressourcer. J’y ai découvert à la fois l'empathie car ils ont compris que la confiance est la base de la réussite et la valorisation de la personne en nous redonnant foi en nous-même sans céder au découragement. Alors « écoutez les, ne restez surtout pas isolé, sinon, il ne se passera rien et allez au contact les uns vers les autres car nous avons tous beaucoup à nous apporter ».

Pour conclure, je vous dirais simplement : « Merci. Je sais qu’il n’y a pas de grand ou de petit Merci, que c’est un mot tout simple, un signe de reconnaissance ; mais si mes lèvres l’expriment avec douceur aujourd’hui c’est qu’il prend naissance au fond de mon cœur. Vous allez tous me manquer car je me sentais si bien avec vous ; mais si je restais trop longtemps, j’allais prendre un coup de pied dans les fesses de la part de Serge ». « Quant aux chouquettes, j’essayerais d’être là le 15 Septembre pour la soirée des retrouvailles, alors avis aux amateurs ; mais ne venez pas trop nombreux car je ne sais pas s’il y en aura pour tout le monde. J’oubliais, comme Serge va vous demander de m’applaudir pour ce retour à l’emploi, je tenais à vous en remercier d’avance ».

Bien à vous et au plaisir, Laurent.

Témoignage et Retour à l'emploi d'Aurélien.

 

Jour de reprise ce lundi à la maison des cadres. Malheureusement je ne pourrai pas arriver à l’heure avec les chouquettes (j’essaierai d’être là pour la fin de plénière). Après ces quelques semaines de repos (je parle des 3 dernières seulement ^^) , le retour à l’activité est prévu pour le 4 septembre sur Amboise dans le traitement thermique en tant que Responsable de production.

En dehors de la joie de retrouver une activité, et l’emploi, je souhaiterai vous remercier. Quel endroit agréable que j’ai pu trouver au sein de la MDCIL : Une volonté commune d’accomplir nos projets pros, l’entraide, la bonne humeur...

 

Un grand merci spécialement à vous Zana et Serge pour votre écoute, vos conseils, votre bienveillance.

 

A très vite.

 

Associativement

 

Aurélien

Retour en Formation et témoignage d'Axelle.

Bonjour Zana et Serge,

Bonjour Frédéric,

 

Je viens d'avoir confirmation que je vais pouvoir intégrer la formation « Certificat National de Compétence Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs» pour l’année 2017-2018.

 

Je suis très heureuse de cette perspective qui va me permettre de réaliser une nouvelle orientation professionnelle qui fait le lien entre ma formation de juriste et les différents engagements associatifs que j'ai pu avoir ces dernières années.

 

Je suis arrivée à la MDCIL pleine de doutes et de questions, j'en repars avec un projet que je n'aurais jamais imaginé il y a quelques mois encore...je n'augmenterai certes pas le stock de chouquettes dans l'immédiat, la route est encore longue (moi qui ne voulais a priori ni aller à Paris ni reprendre des études je suis servie ;-)...mais me voilà hyper enthousiaste et motivée !!

 

Je tiens à souligner tout ce que la Maison des Cadres m'a apporté ; j'y ai fait de belles et précieuses rencontres, trouvé de nombreuses clés pour discerner, avancer et surtout faire les bons choix en accord avec mes aspirations...

Frédéric est également destinataire de ce mail : en tant que référent, il a su être à mon écoute mais également me pousser dans mes retranchements, merci à lui !

 

Un grand bravo à tous les intervenants, si disponibles...et merci à tous les membres, je n'oublie pas la fameuse "bienveillance" de tous si souvent évoquée en plénière, et si réelle !

 

Je continuerai à recommander sans hésitation la "Maison", bonne route à tous ceux qui sont en recherche, bon courage surtout (il en faut souvent !) mais je suis convaincue qu'il y a toujours une belle lumière au bout du tunnel !

 

Je ne pourrai malheureusement pas assister à la plénière lundi mais viendrai en juillet notamment pour le GCE.

 

Bonne journée à vous trois et à très vite,

 

Avec toute mon amitié

 

Axelle

 

 

Retour à l'emploi et témoignage de Denis.

Bonjour Zana, Bonjour Serge,

 

Le travail m'a rattrapé plus vite que prévu,même par surprise.

 

En effet, 1er entretien et contrat à la clé, sans avoir postulé.

 

Je commence lundi 3 juillet chez ESTERLINE à Bourges comme Acheteur Commodities.

Ce n'est pas le type de société que je recherchais mais le contact a été très bon

et la stratégie correspond à ce que j'ai essayer de faire comprendre à mes supérieurs pendant 10 ans; je ne pouvais pas ne pas participer à ce nouveau type d' organisation.

Il ne s'agit que d'une mission de 6 mois mais la société est en pleine

croissance. Il y a bon espoir que cela puisse durer plus longtemps.

 

Je ne serai pas parmi vous ce lundi pour féliciter les diplômés mais j'essaierais de passer un prochain lundi matin avec les chouquettes.

 

Je vous remercie tout particulièrement ainsi que tous les animateurs et mon référent, Gérard MAISONNEUVE.

 

La Maison des Cadres m'a permis de me ressourcer, d'évacuer, en partie, la rancœur voir la colère qui étaient en moi parfois de façon fleurie; certains ont rient

d'autre ont du trouver mes propos exagérés, personne ne m'a contredit...

Merci à Gérard FAUSSURIER de m'avoir rappeler quelques synonymes.

Les ateliers et formations m'ont permis de reprendre confiance en moi et d'aller à l’essentiel.

La maison des cadres est le détonateur de la bombe qui est en chacun de nous.

 

 

Merci à tous mes collègues et surtout bon courage même si c'est facile à dire quand on est revenu sur les rails mais c'est sincère car il y a de l'espoir.

En effet, le mot " COMPÉTENCE " n'est plus un gros mot, on le prononce même au gouvernement. alors n'hésitez pas à le mettre en avant.

 

Je n'est pas de conseil à donner mais juste une recommandation:

 

SOYEZ VOUS MÊME: FRANC ET SINCÈRE

 

Bon vent à tous.

 

Denis

Retour à l'emploi et témoignage de Stéphane.

Zana, Serge,

Une bonne nouvelle en ce beau mois de juin.

Je "reprends du service" à compter de ce lundi 19 (désolé pour les chouquettes) dans une PME de Touraine qui existe depuis 10 ans avec un dirigeant pour qui les valeurs humaines sont essentielles.

Le challenge est très motivant avec une grosse part de développement et de suivi de clientèle, et une équipe commerciale à re-construire et à mettre en place avant la fin de l'année.

Les 3 mots qui me viennent à l'esprit sont : MERCI A VOUS

En recherche active depuis janvier et à la Maison des Cadres depuis Mars, j'ai retrouvé grâce à vous cette confiance et cette volonté d'aller pousser des portes et aussi grâce aux ateliers auxquels j'ai participé (marketing de soi, simulation d'entretien)

Merci également à toute l'équipe du GCE.

Et un GRAND MERCI à mon référent Bernard , qui a su trouvé les mots justes.

Et en bon BRETON que je suis, je vous souhaite BON VENT A TOUTES ET A TOUS

Stéphane

Pages